Les vignettes Tintin promotionnelles de Casterman (1945)

Des vignettes activement recherchées…

Peu de Tintinophiles connaissent l’existence de ces vignettes qui datent du début des années 40. Elles ont été réalisées spécialement par Hergé pour aider à la vente des premiers albums couleurs des aventures de Tintin.
Ces vignettes “promotionnelles” sont pourtant activement recherchées par les collectionneurs avertis car elles correspondent à la “grande époque” de la production de Hergé. 
En effet la période qui va de 1940 à 1944 fut particulièrement féconde puisque, pendant cette période de 4 ans, Hergé publia successivement :
- “Le Crabe aux Pinces d’Or”, 
- “L’Étoile Mystérieuse”, 
- “Le Secret de la Licorne”, 
- “Le Trésor de Rackham le Rouge”, 
- “Les 7 boules de Cristal”... dont la publication sera brutalement interrompue le 3 septembre 1944 pour cause de libération de Bruxelles par les alliés.

Soit près de 5 aventures en 4 ans seulement ! Impressionnant !
Cette période du début des années 1940 correspond aussi à la sortie des premiers albums couleurs (le premier fut “L’Étoile Mystérieuse” en 1942). Et c’est pour promouvoir ces albums que fut décidée cette action promotionnelle.
Les Tintinophiles et autres Hergéologues avertis les recherchent d’autant plus que Hergé les réalisa alors qu’il traversait la période la plus difficile de sa vie, quand il fut accusé de collaboration.
Signalons que les différentes esquisses et projets pour ces vignettes promotionnelles sont longuement présentés et commentés dans l’ouvrage de Philippe Goddin : “Chronologie d’une Œuvre - Tome 5”

DES ILLUSTRATIONS RÉALISÉES PAR HERGÉ A UNE PÉRIODE PARTICULIÈREMENT PÉNIBLE DE SA VIE…

Ce sont les Éditions Casterman qui, alors qu’elles intensifiaient la sortie des albums couleurs au début des années 40, ont demandé à Hergé de réaliser une série de 12 petites illustrations et un projet d’affichette pour la promotion de ces albums chez les libraires.
Les premières esquisses sont réalisées par Hergé le 2 décembre 1943. Il envoie ce jour-là chez Casterman, à Tournai, douze petits projets de dessins publicitaires. Le premier représente Tintin et Milou, les onze autres ont trait chacun à un album.
Mais ce n’est que le 10 octobre 1944 qu’il termine les dessins. A cette époque, Hergé dispose de davantage de temps puisque qu’il n’a plus à livrer chaque semaine ses strips quotidiens au journal “Le Soir”. 
En effet, Bruxelles vient d’être libéré de l’occupation allemande par les troupes alliées et l’ancienne équipe du “Soir” accusée de “collaboration” (car le journal était germanophile) a été écartée. 
Hergé se retrouve mis à l’index en raison d’un arrêté du Haut Commandement Interallié qui interdit l’exercice de la profession à tous les journalistes ayant collaboré à la rédaction d’un journal pendant l’occupation. Hergé sera même emprisonné le 9 et 10 septembre 1944. Il souffrira beaucoup de cette situation et en sera très affecté. On imagine son état d’esprit quand il réalisa ces vignettes.

Toujours est-il que la réalisation de ces vignettes sera laborieuse puisque ce n’est que vers la fin mai 1945 que Hergé procédera à leur coloriage.
C’est ainsi que fut éditée, seulement en 1945, une série de 12 vignettes couleurs au format 5,5 x 9 cm (plus communément appelées “chromos”) qui étaient confiées aux libraires pour qu’ils les distribuent aux jeunes lecteurs, ce qui devait inciter ses derniers à se procurer les autres albums manquant à leur collection.

   

Ces 12 vignettes concernaient les 12 premiers albums imprimés en couleurs parus à l’époque (ou à paraître) : 
- “Tintin au Congo"


- “Tintin en Amérique”


- “Les Cigares du Pharaon”


- “Le Lotus bleu”


- “L’Oreille Cassée”
- “L’lle Noire”


- ”Le Sceptre d’Ottokar”


- “Le Crabe aux Pinces d’Or”
- “L’Étoile Mystérieuse”
- “Le secret de la Licorne”


- ”Le trésor de Rackham le rouge”


- “Les Sept boules de cristal”


Chacune de ces vignettes comporte au recto une illustration en couleurs réalisée tout spécialement par Hergé, en rapport avec l’une des aventures. 
Signalons qu’il s’agit, à chaque fois, d’une illustration originale, réalisée spécialement à cette occasion et non de la reprise d’une case de l’album.
Précisons qu’à l’époque, les studios Hergé n’existaient pas encore (ils ne furent créés que le 6 avril 1950) et qu’il s’agit donc bien d’une illustration réalisée par Hergé lui-même et non par un de ses collaborateurs.

Au verso, imprimés en bleu, figurent les 12 titres concernés avec en bas l'invitation : Demandez ces albums à votre libraire et la mention : Première série (12 gravures) 
PRÉCISION IMPORTANTE
Ne pas confondre cette première série avec une seconde réalisée plus tard : ces vignettes de la seconde série sont reconnaissables au fait que l’impression des titres est en noir et que figure en plus un treizième titre : L’Or NOIR.


Merci à Frédéric Richaud qui m'a fourni de nombreuses illustrations pour cette publication.



Avec l'aimable autorisation de Jean-Luc Rémy